Les groupes

Le cadre chaleureux et bienveillant du groupe vous permet d’apprendre beaucoup sur vous. Vous pouvez explorer et transformer en profondeur votre rapport à vous-même, au monde et aux autres.
L’expérience du groupe est complémentaire au travail en séance individuelle, car elle offre une sorte de laboratoire de relations sociales, qui permet d’oser d’autres façons d’être soi parmi les autres. Souvent, l’alternance de séances individuelles et de sessions en groupe permet efficacement de se mieux se connaitre et d’évoluer.

Le travail en groupe offre aussi la possibilité de créer un lien plus profond et ressourçant avec son corps, de le mobiliser dans l’espace pour mieux sentir ce qui désire bouger en soi.

Voici les groupes en cours (groupes continus) ou à venir :

Groupe continu : « Ma Nature » : Un samedis par mois, en espaces naturels de Seine et Marne – Coanimé par Yann Desbrosses et Delphine Della Gaspera.

En explorant des espaces naturels de Seine et Marne, forêts, bords de rivières, chacun est invité à s’ouvrir à son intuition, à sa sensorialité, à se reconnecter à cette capacité innée du petit enfant et de l’animal : savourer une odeur, contempler les nuances de la lumière, écouter les sons du vent et des oiseaux, respirer … et simplement trouver une place où se sentir bien dans le paysage.
Goûter les sensations d’un lien profond avec le monde, c’est aussi se retrouver soi : contacter sa dynamique vitale, ses besoins, ses ressources. En tissant des liens entre la vie du dehors et la vie du dedans, les expériences vécues en nature nous offrent des appuis pour grandir.
C’est à partir de ces appuis que l’on va pouvoir explorer, conscientiser et réinventer sa relation aux autres. Le groupe continu permet la création de liens de confiance dans la durée. Si le collectif est parfois source d’inquiétudes au départ, il peut devenir peu à peu un lieu où l’on se sent accepté et accueilli pour qui on est. On y rencontre ses ressources et ses évitements : Qu’est-ce que j’ai profondément besoin de vivre avec les autres ? Qu’est-ce que j’évite ? Qu’est-ce qui serait nouveau aujourd’hui ?

C’est en cheminant ensemble que chacun peut, au contact des autres, laisser émerger sa vraie nature pour oser se montrer au monde avec authenticité.
 Tout au long de ce processus, la nature agit comme la matrice qui accueille et nourrit les échanges. Les processus créatifs invitent chacun à oser s’inventer à son rythme, en donnant forme à ce qu’il découvre de lui.

Pour en savoir plus sur le groupe « Ma nature », téléchargez la plaquette ici.

Yann Desbrosses et Julia Boyer présentent le travail psychothérapeutique qui se déroule en milieu naturel:
Une première vidéo présente l’essentiel en 6 minutes, et
une deuxième vidéo approfondit le sujet en 20 minutes.

Groupe continu : « Voyages d’hommes » : Un vendredi soir par mois, à Paris – animé par Yann Desbrosses.

L’évolution des femmes depuis les années 1950 a mis en crise les représentations traditionnelles du masculin. Entre la figure de l’homme viril exerçant son affirmation avec autorité et celle de l’homme sensible se rapprochant de la féminité s’est ouvert un espace d’expérience où l’identité du masculin se réinvente… Il était temps. Devenir homme aujourd’hui c’est inventer un alliage singulier entre affirmation et sensibilité ; mais se créer seul n’est pas aisé : transmission et reconnaissance sont deux appuis précieux.

Vous êtes un homme et vous souhaitez mieux identifier comment vous vivez votre identité d’homme, d’amant, de fils, d’ami, de collègue, mais aussi peut-être de frère, de père ? Entendre comment d’autres hommes vivent leur masculin : leurs réalisations, leurs forces, mais aussi leurs manques, leurs besoins de ressources ? Évoluer dans un espace protégé et bienveillant, où chacun peut construire en sécurité le masculin qui lui ressemble, dans toutes ses dimensions ?

Je vous propose de vivre un cheminement dans un groupe continu d’hommes, qui offre des temps pour parler de soi, entendre le témoignage authentique des autres, vivre des expériences psycho-corporelles qui vous permettent de mieux sentir où vous en êtes dans votre croissance d’homme, dans votre puissance et votre sensibilité, prendre appui sur le regard et l’écoute des autres pour oser vivre la reconnaissance mutuelle, entrer à votre rythme dans le sentiment d’appartenance à un masculin collectif dont vous pouvez être fier.

Pour en savoir plus sur le groupe « Voyages d’hommes », téléchargez la plaquette 2024/2025 ici.

Stage résidentiel : « Alchimie de la colère » : du 2 au 4 février 2024, La ferme du Ravin bleu (Seine et marne) – Coanimé par Yann Desbrosses et Célestine Masquelier.

Nous évitons souvent d’exprimer notre colère, que l’on confond avec la violence, et dont on a peur qu’elle détruise le lien à l’autre. Et s’il était possible de dompter cette force et de la transformer en énergie féconde ? Être soi parmi les autres nous demande parfois d’oser dire : « Non ! » Et si le « Non ! » à ce qui ne convient pas contenait un « Oui ! » à un besoin profond qui a été frustré ? Affirmer un désaccord, vivre une colère peut-être, devient alors le moyen de ne pas « s’écraser », se nier soi-même, et représente une chance de se (re)trouver et d’entrer en contact vrai avec l’environnement. La colère serait alors un chemin d’accès vers nous-même mais aussi un « aller vers » l’autre.

Comment trouver assez de sécurité pour contacter nos ressources intérieures, pour réhabiliter et pour mobiliser en nous une puissance saine ? Dans le respect du rythme de chacun, ce stage nous mènera à la rencontre de nos colères, pour les vivre dans un cadre protecteur et doux, et entendre le désir précieux dont elles sont porteuses.

Stage  » Me situer sur mon chemin de vie  » : Stage de 3 jours en itinérance sur la Loire sauvage, en canoë, juillet 2025. Coanimé par Yann Desbrosses et Delphine Della Gaspera.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Nos parcours ont été marqués par des obstacles, accidents, frustrations, épreuves… qui ont laissé des traces en nous, et parfois nous empêchent d’avancer.
Comment pouvons nous continuer à grandir quand nous sommes adultes? Qu’est-ce que nous n’avons pas pu encore accomplir, et qui attend en nous d’être réalisé ?

Pour ouvrir des perspectives sur la suite de nos vie, créer le récit de notre cheminement va nous aider. Pour cela la descente en canoe de la Loire sauvage, ce fleuve qui coule vers l’océan, est une métaphore puissante.

Nous vivrons ensemble pendant trois jours et deux nuits une alternance entre des moments de descente du fleuve, des expériences psycho-corporelles et des temps de parole sur les berges sableuses. Ainsi chaque participant pose un nouveau regard son chemin de vie : naissance, enfance, adolescence, âge adulte, image d’un devenir.

Cette immersion dans la nature est aussi une stimulation de nos sens, de nos corps par l’effort physique, une plongée sensuelle dans la beauté sauvage du monde : elle réveille notre pulsion de vie. L’écopsychothérapie, en s’appuyant sur la relation au paysage naturel, stimule notre sensorialité, facilite notre rencontre avec nous-même, et nous invite à entrer en dialogue avec une dimension qui nous dépasse : le temps long et l’espace vaste du monde vivant.

QUAND SE FAIRE DU BIEN EST AUSSI CREER DU SENS.

Pour en savoir plus sur le stage « Me situer sur mon chemin de vie »: infos pratiques ici